People

Henri Petit’s biography, fact, career, awards, net worth and life story

IntroFrench architect
Was Architect
From France
Algeria
Type Engineering
Gendermale
Birth

1856, Paris, Seine, Île-de-France, France

Death

1926, Algiers, Algiers Province, Algeria
(aged 70 years)

Henri Louis Paul Petit, dit Henri Petit, architecte français actif en Algérie, est né à Paris le 19 juillet 1856 et mort à Alger le 21 juillet 1926.

Diplômé en 1880 de l’École nationale des beaux-arts à Paris, il fut élève dans l’atelier de Jules André. Il s’installe ensuite à Alger comme architecte puis devient architecte du Gouvernement général de l’Algérie.

Biographie

Henri Petit est à Alger ce que Marius Boyer est à Casablanca. Il fut avec Jules Voinot, auteur de la Grande Poste d’Alger, une des grandes figures de l’école néo-mauresque à Alger.

Une fois ses études à l’Ecole des Beaux-arts de Paris terminées, il se rend en 1880 à Alger sur proposition de l’architecte parisien Louis Dauphin. Ce dernier lui propose de le seconder en tant qu’inspecteur des travaux des écoles supérieures, qui deviendront l’Université, dite Faculté centrale (rue Didouche Mourad ex rue Michelet).

Conscient des opportunités qui s’offrent en Algérie, il décide de s’y installer. Il exerce en tant qu’inspecteur au service d’architecture du Gouvernement général. A ce titre, il suit la construction du Palais consulaire (auj. Chambre de commerce) en 1893. On lui doit aussi plusieurs docks du port ainsi que la rampe Bugeaud (auj. Ben Boulaïd) qui relie la Grande-Poste à l’hôtel Aletti. Sa contribution au néo-mauresque se manifeste à travers l’Institut Pasteur (ancien siège du Hamma), la medersa Thaâlibya (auj. Bencheneb) en 1905, près du mausolée de Sidi-Abderrahmane, et, l’année suivante, le siège du journal La Dépêche algérienne (ex-Librairie du Parti, siège du RND) au dessus de la Grande-Poste. Parmi ses œuvres remarquées, figurent l’église anglicane et son presbytère-bibliothèque (1908) qui sont souvent à tort attribués à l’architecte anglais Benjamin Bucknall.

Par la suite, il réalisera plusieurs immeubles et maisons. Il reviendra au néo-classique avec l’immeuble du Bon Marché place Emir Abdelkader (ex place Bugeaud), et qui abrite à l’angle de son rez-de-chaussée, le Milk-Bar. Ce bâtiment, conçu avec l’architecte Georges Garnier en 1920-1921, constitue la dernière intervention importante de cet architecte qui, en dehors de la medersa de Tlemcen (1905), a toujours travaillé à Alger où il a été enterré en 1926.

Cependant, il existe une tombe au cimetière Montmartre, tombe de la famille Druard, 29e division, où l’on lit sur la dalle : Henri-Louis-Paul Petit, architecte diplômé par le gouvernement, né à Paris le 19 juillet 1856, décédé à Alger le 31 juillet 1926.

Principales réalisations

  • 1888, Alger, premiers bâtiment des Facultés
  • 1893, Alger, palais consulaire (chambre de commerce)
  • 1900, Alger, mairie d’El Biar
  • 1904-1906, Alger, immeuble de la Dépêche algérienne
  • 1905, Alger, Médersa Thaâlibyya
  • 1905, Tlemcen, Médersa
  • 1909, Alger, Église anglicane de la Sainte-Trinité
  • 1910, Alger, bâtiment de l’Institut Pasteur fondé par les professeurs Trolard et Soulié
  • 1914, Alger, Galeries de France (actuellement musée d’art moderne d’Alger, MAMA)
  • 1914, Alger, palais de l’Assemblée algérienne
  • 1920-1921, Alger, immeuble du Bon Marché (en collaboration avec Georges Garnier)
  • 1925-1929, Alger, gare maritime

Bibliographie

  • Philomène Bon et Karine Thomas, 10 balades à Alger, avec des photographies de Kays Djilali, Alger : barzakh ; Manosque : le bec en l’air, 2007
  • Rachid Ouahès, « Architectes, ingénieurs et urbanistes actifs à Alger » dans Jean-Louis Cohen, Nabila Oulebsir et Youcef Kanoun (dirs.), Alger. Paysage urbain et architectures. 1800-2000, catalogue de l’exposition [Paris, palais de la porte Dorée, 25 juin-14 septembre 2003], Besançon : les Éditions de l’Imprimeur, 2003 (Tranches de villes)
  • Nabila Oulebsir, Les usages du patrimoine. Monuments, musées et politique coloniale en Algérie (1830-1930), Paris : Fondations de Maison des sciences de l’homme, 2004
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la France